S2-e44 – Prise au piège ?

Gwenn croise le regard du petit lutin dans le rétroviseur.

Ses yeux sont fixes et Gwenn se sent attirée, elle comprend qu’elle est sur le point de perdre le contrôle. Un peu désemparée, elle ne sait pas trop comment briser le sortilège. Elle puise dans ses dernières forces pour se concentrer et se détacher de ce regard envoûtant.

Poursuivre

S2-e43 – En danger de mort

Dans un rayon de quelques centaines de mètres, tout a été arraché, les arbres déracinés, les fleurs ont été comme broyées, le terrain est recouvert de débris de toutes sortes. La cabane qui leur a sauvé la vie n’est plus qu’un amas de matériaux divers, bois arraché, matériel de jardinage défoncé et étalé en désordre. C’est comme si une mini tornade était passée par là.

Poursuivre

S2-e42 – Déluge sur le parcours

La cabane est secouée dans tous les sens, et la toiture risque à chaque instant de s’envoler ou de s’effondrer sur Gwenn et ses partenaires.

L’effroi peut se lire sur leur visage et Alex est particulièrement nerveux.

Poursuivre

S2-e41 – Ambiance électrique sur le fairway

Alex est furieux, mais surtout vexé d’avoir été doublé par une femme. « Tu aurais pu me toucher », lance-t-il à Gwenn, le regard mauvais, quand celle-ci le rejoint. Mais Gwenn, imperturbable, lui répond : « Tu aurais dû attendre que je joue ».

Poursuivre

S2-e40 – Au golf

Gwenn est un peu en avance et décide de passer au practice pour s’entraîner un peu.

Son travail et toutes ses mésaventures l’ont contrainte à réduire la pratique de son sport favori.

Poursuivre

S2-e39 – Etranges souvenirs

Gwenn se réveille en douceur, c’est le week-end elle va pouvoir un peu décompresser.

Elle garde de sa dernière escapade chez les extramondes des souvenirs diffus. Une dérive au milieu de planètes avec une sensation de totale liberté mais aussi la terreur de tomber et disparaître seule dans un monde totalement inconnu.

Poursuivre

S2-e38 – Optimisation terminée

Gwenn se sent chavirer. Elle ignore si elle a perdu connaissance, mais elle se retrouve dans un monde étrange.

Elle se sent très calme, très détendue comme si elle survolait l’univers. Elle se voit comme une petite forme bleue qui se déplace d’une planète à l’autre sans difficulté, mais aussi sans but apparent.

Poursuivre